Achetons collectivement des forêts corréziennes menacées de destruction
et expérimentons la forêt jardinée !

L’association Faîte et Racines agit pour préserver un patrimoine forestier vivant et diversifié en Corrèze.

Les forêts de l’association sont un bien commun. Elles sont des espaces de protection, de découverte du milieu forestier, et d’expérimentation de pratiques sylvicoles douces.

Faîte et Racines mène ses actions selon 3 axes complémentaires :

  • Achat collectif de forêts menacées de destruction afin de les protéger et d’en faire une propriété collective associative,
  • Créer des animations autour de la forêt afin de sensibiliser à sa protection : événements festifs et culturels, chantiers d’entretien, formation à la sylviculture…,
  • Soutenir et faire vivre une filière éthique, locale et artisanale de la forêt.

Vous trouverez plus de détail sur les activités de l’association sur cette page.

Membre du Réseau pour les Alternatives Forestières

Marquage épisode 2

Nous nous sommes retrouvés de nouveau sur la commune de Champagnac la Prune pour une nouvelle session de marquage. Vous êtes venus nombreux malgré la chaleur, merci à vous !

Pour le « noyau » Faite et Racines, la question de l’organisation du travail est toujours sensible car pour les dimanches en forêt, il faut pouvoir « alimenter » nos volontaires suivant la fréquentation . Vous comptez sur nous, ce qui est légitime, pour vous attribuer une tâche, mais c’est parfois compliqué car, sur place, il faut prendre en compte le chantier en cours et l’adapter aux personnes, et il n’est pas rare que l’objectif initial soit complétement chamboulé !

C’est pourquoi nous insistons pour une petite réponse au mail de Marion lors de l’invitation à participer à un dimanche : en répondant par un simple petit mot, vous nous donnerez la possibilité d’une action éventuellement plus efficace car préparée en amont.

Ce dimanche à Champagnac à commencé justement par la question de comment organiser les groupes : une discussion sur qui fera quoi. Les participants des semaines précédentes étant peu nombreux, il a fallu trouver le bon compromis pour assurer la continuité du marquage sans faire d’erreur…

Après quelques hésitations, on retrouve vite la bonne manière de faire, le travail étant assez simple (Voir le premier marquage ici ). Il consiste à repérer des accès potentiels pour pénétrer la parcelle. Nous allons effectuer des nouveaux marquages, et deux nouveaux cloisonnements seront créés ce dimanche.

Mais avant cela, François va confectionner une rallonge improvisée pour la scie arboricole de Margaret

Pour finir, 3 cônes à identifier :

De haut en bas:

Le fruit du Douglas

Le fruit du Pin sylvestre

Le fruit du Pin maritime

L’accès aux parcelles a bien avancé, nous commençons à avoir une vision d’ensemble plus précise sur les actions à mener cet automne. Il est à noter la richesse de ce taillis où nous avons pu repérer de nombreuses espèces intéressantes à préserver et à développer (Sorbier, Merisier etc…).

A Bientôt